La prise en charge des pertes de revenus, suite à un arrêt de travail, diffère selon le statut de l’assuré mais également selon la convention collective à laquelle il est rattaché.

Salarié privé :

En cas d’arrêt de travail, le salarié est indemnisé pendant 360 jours par la sécurité sociale à hauteur de 50 % de son salaire. En cas d’affection longue durée, la période d’indemnisation maximum est de 3 ans. L’employeur est tenu de proposer un dispositif de maintien de salaire pour tout arrêt de travail lié à la maladie.

Travailleurs indépendants :

Les travailleurs indépendants dépendent de différentes caisses de sécurité sociale indépendantes selon leur activité. Ils sont en revanche moins protégés que les salariés et  les fonctionnaires et doivent souvent souscrire à une prévoyance individuelle.