fbpx

Dans le cadre de la crise sanitaire de la Covid-19, l’État a mis en place un dispositif d’affacturage accéléré pour permettre aux entreprises d’obtenir un préfinancement de leurs factures clients au moment de la prise de commande. Ce dispositif applicable aux commandes prises jusqu’au 31 décembre 2020 est prolongé jusqu’au 30 juin 2021.

En quoi consiste l’affacturage pour les entreprises ?

Également connu sous le nom de « factoring », l’affacturage permet aux entreprises de céder leurs créances clients à une société spécialisée.

Généralement, l’affactureur est un établissement financier qui se charge de procéder au recouvrement des entreprises en l’échange d’une commission. Selon la nature du contrat, la société d’affacturage peut garantir à l’entreprise le paiement des factures ou le règlement par avance.

Les bénéfices de l’affacturage pour les entreprises

Le dispositif d’affacturage accéléré soutient la trésorerie des entreprises pendant la durée de la crise sanitaire et économique. C’est la garantie de l’État qui rend possible ce dispositif, qui couvre jusqu’à 90% de ce moyen de financement.

Comment bénéficier de l’affacturage ?

Pour bénéficier de ce dispositif, votre entreprise doit souscrire à un contrat avec une société d’affacturage. Le contrat stipule que les commandes doivent être fermes et définitives et que les factures doivent être émises au plus tard 6 mois après la date de la signature de la commande. Le contrat fixe également un plafond de financement des commandes à ne pas dépasser.

Une fois le contrat signé, il suffit à l’entreprise de transmettre à l’affactureur les devis acceptés ou de justifier d’un marché attribué.