A compter du 1er janvier 2020, toutes les entreprises auront l’obligation d’avoir un Comité Social et Économique suite à l’ordonnance du 22 septembre 2017, qui a fusionné les Délégués du Personnel (DP), le Comité d’Entreprise (CE), et le Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT). Quel sera donc le rôle du CSE ?

L’amélioration des conditions de travail

Le CSE pourra analyser les risques auxquels les travailleurs sont exposés et déclencher des initiatives pour les diminuer. Il peut également formuler des propositions pour améliorer les conditions de travail des salariés, la formation et de vie dans l’entreprise.

Un interlocuteur individuel

La délégation du personnel au CSE a un rôle d’interlocuteur dans les entreprises qui possèdent 11 salariés ou plus. En effet, le CSE doit présenter au chef d’entreprise les réclamations individuelles et collectives. La délégation du personnel doit également contribuer à promouvoir la santé, la sécurité et les bonnes conditions de travail dans les entreprises.

La voix collective des salariés

Dans les grandes entreprises de plus de 250 salariés, le CSE doit assurer une expression collective des salariés afin que leurs intérêts soient pris en compte dans les décisions liées à la gestion et à l’évolution économique et financière de l’entreprise.